Défrichement et mesures de compensation

Le projet « Parc Eolien du Mollendruz » est situé dans un secteur de pâturages boisés, assimilés juridiquement à de la forêt. Par conséquent, la réalisation du projet nécessite le défrichement de pâturages soumis au régime forestier. D’après l’article 7 de la Loi fédérale sur les forêt, tout défrichement doit être compensé en nature, de préférence sur le site considéré. Par ailleurs, la Loi fédérale sur la protection de la nature et du paysage prévoit des mesures de compensation écologique pour préserver la qualité de la biodiversité et du paysage.  

Ainsi, afin de répondre à ces bases légales, le projet de «Parc Éolien du Mollendruz» a prévu des mesures de compensation. Des propositions ont été élaborées par plusieurs bureaux d’ingénieurs, à la suite de quoi une pesée des intérêts prenant en compte les trois facteurs du développement durable (écologique, économique et social) a été effectuée en coordination avec les autorités cantonales. Outre la production d’une énergie dépourvue d’émissions CO2 limitant le réchauffement climatique, les mesures de compensations proposées sont les suivantes :

Mesureen faveur de la productionen faveur de la biodiversitéen faveur du paysage
Création de 36 îlots boisés avec pose de clôtures assurant la protection contre le bétail pendant 30 ans au minimum. x  x
Création de chambres de forêts parcourues denses pour une surface d'environ 6000 m2. x  x
Protection de zones humides sur une surface d'environ 1500 m2 au Pré de Joux.  x x
Mise sous terre de la ligne de moyenne tension Mollendruz - Pré de Joux.   x
Débroussaillage d'un pâturage sec sur la propriété de la commune d'Yverdon pour une surface de 6000 m2 au Chalet Lyon.  x x
Aménagement de gîtes en faveur des chauves-souris dans les bâtiments communaux de Juriens, La Praz, Mont-la-Ville et Vaulion.  x 
Extensification de la gestion sylvicole entre Juriens et La Praz.  x x
Réouverture de 7 ha de pâturages boisés aujourd'hui couverts de fôrêts fermées à proximité de Chalet Devent.  x x
Rénovation de murs en pierres sèches à proximité de Chalet Dernier.   x
Reconstitution d'un verger haute tige de 0.7 ha au Cosson.  x x
Projet de restauration des pâturages boisés sur 116 ha sur les communes de Montricher et de l'Abbaye.  x x
Revitalisation et entretien de prairies sèches sur 3 emplacements distincts.  x 
Rénovation de murs en pierres sèches au Col du Mollendruz.   x
Réouverture et entretien du pâturage du Chalet de Yens.  x x
Entretien d'une zone humide en aire forestière vers Mont-la-Ville.  x 
Entretien d'une zone humide en zone agricole vers Mont-la-Ville.  x 
Création de petits plans d'eau temporaires en bas de la Combe Abel.  x 
Création d'une zone humide en aire forestière aux Combettes au Loup.  x 
Création d'un verger haute tige d'environ 0.5 ha à Mont-la-Ville.  x x
Rénovation de murs en pierres sèches dans la région de Châtel.   x
Réouverture et entretien du pâturage du Sapelet Dessus.  x x
Mesures de compensation pour l'Alouette Lulu (en cours).  x 

La majorité de ces mesures ont été élaborées en collaboration avec les gardes forestiers responsables des triages où elles se situent. Toutes ces mesures ont fait l'objet d'une concertation avec les représentants de la Direction Générale de l'Environnement (services biodiversité et forêt).

 

Pâturage boisé entre le Col du Mollendruz et Chalet Dernier ©Tecnat SA